Monument de Louis Hébert à Québec
et familles fondatrices de la ville


Le monument de Louis Hébert sculpté par Alfred Laliberté est dans le Parc Montmorency derrière la basilique Notre-Dame de Québec à côté de la Côte de la Montagne, à peu près à 300 mètres au nord du Chateau Frontenac.

Louis Hébert avait sa concession d'environ 30 acres dans ce secteur de la haute ville. Le monument n'est pas là pour marquer le lieu de la sépulture comme certains touristes le croient mais simplement pour honorer sa mémoire et celle des premiers colons de la ville de Québec.

Le monument est composé de trois sculptures. Celle du milieu sur le piédestal représente Louis Hébert, le premier colon permanent au nord du Mexique. Hébert s'est établi ici avec sa famille en 1617, trois ans avant l'arrivée du Mayflower qui marqua les débuts de la Nouvelle-Angleterre. La sculpture de droite représente son épouse Marie Rollet et ses trois enfants : Guillaume, Guillemette et Anne. La sculpture de gauche représente Guillaume Couillard qui épousa Guillemette en 1621 à Québec. Ce fut probablement le premier mariage d'européens enregistré au nord du Mexique. Une plaque au dos du monument donne la liste des premiers colons de la ville de Québec (et non pas de la Nouvelle-France).

Définir qui est le "premier colon" dépend des critères choisis. Hébert est le premier chef de famille à s'établir avec sa famille en 1617. Mais il était déjà venu et avait vécu en Amérique à plusieurs reprises depuis 1603 avec Champlain. Couillard s'établit à Québec avec plusieurs autres en 1613 mais il n'était pas marié. Quelques uns, comme Étienne Brûlé, vivaient en permanence en Amérique du Nord depuis 1608, mais tous étaient célibataires.

Les noms sur la plaque sont donnés à la page suivante.

Certains noms sont répétés à cause des remariages des veufs et veuves et parce que la plaque donne toutes les premières familles fondatrices et non pas celui des individus. Ainsi Champlain qui s'établit ici en 1608 et mourut ici en 1635, n'est pas mentionné puisqu'il n'eut pas de descendance. Il y a trois erreurs sur la plaque : le nom de Nicole Lemaire épelé Nicolas Lemaire, la date de mariage de Guillaume Couillard en 1619 alors que ce fut en 1621 et le nom de Marie Guyon épelé Marie Gagnon. Il y a peut-être d'autres erreurs. La plaque fut érigée il y a plusieurs années alors que nous avons plus d'informations aujourd'hui.