Monument de Louis Hébert à Québec
et familles fondatrices de la ville


Les premiers colons de Québec
Ils ont été à la peine, qu'ils soient à l'honneur!


Louis Hébert 1617 Marie Rollet
Guillaume Couillard 1621 Marie-Guillemette Hébert
Abraham Martin 1619 Marguerite Langlois
Nicolas Marsolet 1619 Marie Le Barbier
Nicolas Pivert 1619 Marguerite Lesage
Pierre Desportes 1619 Françoise Langlois
Étienne Jonquest 1619 Anne Hébert
Olivier Le Tardif 1619 Louise Couillard
Jean Nicolet 1619 Marguerite Couillard
Noël Morin 1619 Hélène Desportes
Noël Langlois 1619 Françoise Garnier
Guillaume Hubou 1619 Marie Rollet
Robert Giffard 1634 Marie Renouard
Guillaume Fournier 1634 Marie-Françoise Hébert
Jean Guyon 1635 Mathurine Robin
Jean Guyon 1635 Madeleine Boulé
Jean Bourdon 1635 Jacqueline Potel
François Marguerie 1635 Louise Cloutier
Zacharie Cloutier 1635 Xaintes Dupont
Jean Côté 1635 Anne Martin
Gaspard Boucher 1635 Nicole Le Maire
Philippe Amyot 1635 Anne Convent
Jean-Paul Godefroy 1635 Madeleine Le Gardeur
Jean-Baptiste Godefroy 1635 Madeleine Le Neuf
Marin Boucher 1635 Perrine Mallet
Sébastien Dodier 1635 Marie Bonhomme
Pierre de La Porte 1635 Anne Voyer
Jean Juchereau 1635 Marie Langlois
Jean Sauvaget 1635 Anne Dupuis
Guillaume Isabel 1635 Catherine Dodier
Robert Drouin 1635 Anne Cloutier
Louis Henri Pinguet 1635 Louise Boucher
Pierre Delaunay 1635 Françoise Pinguet
François Aubert 1635 Anne Fauconnier
Pierre Le Gardeur 1635 Marie Favery
Charles Le Gardeur 1636 Geneviève Juchereau
Jacques Le Neuf 1636 Marguerite Le Gardeur
Robert Caron 1636 Marie Crevet
François Bélanger 1636 Marie Guyon
Claude Poulin 1636 Jeanne Mercier
Jacques Hertel 1636 Marguerite Marguerie
Antoine Brassard 1636 Françoise Méry
Étienne Racine 1636 Marguerite Martin
René Maheu 1636 Marguerite Corriveau
Jacques Maheu 1636 Anne Convent
Louis Sédilot 1636 Marie Grimoult
François de Chavigny 1636 Éléonore de Grandmaison


Hommage à nos ancêtres qui ont découvert, défriché, bâti ce pays et nous l'ont laissé en héritage. Leur courage, leur ténacité, leur labeur et leur foi doivent nous servir d'exemple pour continuer leur oeuvre au bénifice des générations futures.

Si ce pays pouvait parler, il nous raconterait l'époque remplie de vaillance et d'héroïsme de ceux et celles qui ont bâti la Nouvelle-France. Il nous rappellerait les souvenirs heureux, les péripéties, les événements tragiques ou douloureux qui se sont déroulés durant ces 400 ans.

Souhaitons que les célébrations du 400eanniversaire réveillent en nous l'ardeur et la passion des anciens à communiquer leurs valeurs et leurs traditions aux générations futures.

André Bélanger, décembre 2007.