Les ancêtres Goyer ou Gohier
de tous les Goyer de
Ville Saint-Laurent


Mathurin Goyer


L'ancêtre Goyer ou Gohier de tous les Goyer de Ville Saint-Laurent est Mathurin Goyer dit La Violette (quelques fois Goguet) mais, ses descendants ont plutôt utilisé le surnom de Belisle. Mathurin Goyer naquit le 23 décembre 1621 à Saint-Aubin de Tourouvre, arrondissement de Mortagne, évêché de Chartres au Perche "département de l'Orne". Mathurin Goyer fils de Jacques Goyer et de Mathurine Sauvage et veuf de Marguerite Fournier épousa Barbe Lefebvre de la Croix, née le 19 mars 1634 à Saint-Vincent en Normandie, fille de Jacques Lefebvre et de Barbe Thieulin marchand en gros de Saint-Vincent, ville arrondissement et archevêché de Rouen en Normandie "Seine-Maritime", le 14 janvier 1669 à Notre-Dame de Montréal. Mathurin Goyer et Barbe Lefebvre de la Croix ont fait et passé un contrat de mariage le 27 décembre 1668 devant le notaire Bénigne Basset de Montréal où il est mentionné que Mathurin Goyer est veuf de Marguerite Février et non pas de Marguerite Fournier.

Mathurin Goyer est mentionné le 16 mai 1649 au greffe de Laurent Bermen pour une obligation de 52 livres et 10 sols envers Jacques Goulet pour l'achat d'un fusil et d'un manteau.

Le 19 août 1654, greffe de Guillaume Audouart de Saint-Germain, Guillaume Goyer passe un bail à loyer et ferme d'une terre située aux Trois-Rivières, appartenant à Étienne Lafond, habitant de Trois-Rivières, pour une durée de 6 ans. Dans ce document, Mathurin Goyer porte le surnom de La 㽨ŵol￿￿te��br��br> Le 7 octobre 1663, greffe Bénigne Basset dit Deslauriers, Mathurin Goyer dit La Violette est partie d'une transaction entre lui et Laurent Bory dit Grandmaison, serviteur et domestique de Jean Leduc, où Mathurin Goyer s'engage à compenser Laurent Bory dit Grandmaison et Jean Leduc, pour les blessures qu'il a infligées à Laurent Bory dit Grandmaison, et ce durant la convalescence dudit Laurent Bory dit Grandmaison.

Le 12 janvier 1664, archives du séminaire de Saint-Sulpice de Montréal collationné le 13 février 1666 par Louis Artus sieur De Sailly juge royal en l'île de Montréal, Mathurin Goyer obtient une concession de 12 arpents de terre de Paul de Chomedey de Maisonneuve, fondateur de Montréal. Cette concession était située dans la contrée de Saint-Joseph et voisinait les concessions d'André et Marin Hurtubise ainsi que celles de Jean Leduc et de Louis Chevalier.

Au recensement de Montréal en 1666, Mathurin Gohier dit La Violette est âgé de 45 ans. Au deuxième recensement de Montréal en 1667, Mathurin Goyer dit La Violette est également âgé de 45 ans.

Le 10 juillet 1667, greffe Bénigne Basset dit Deslauriers, Mathurin Goyer dit La Violette achète une terre de 60 arpents de Jean Marc dit La Violette. Cette terre est située au dessous du Bois brûlé, et elle commence sur une largeur de 3 arpents au fleuve Saint-Laurent et s'étend sur une distance de 20 arpents à l'intérieur de l'île de Montréal.

Le 10 août 1668, greffe Bénigne Basset dit Deslauriers, Mathurin Goyer dit La Violette passe un contrat de 60 arpents à Guillaume Chartier.

Le 27 décembre 1668, greffe de Bénigne Basset dit Deslauriers, Mathurin Goyer dit La Violette passe un contrat de mariage avec Barbe Lefebvre de Lacroix, native de Saint-Vincent de Rouen en Normandie et fille de Jacques Lefebvre marchand grossiste et de Barbe Tuieullien.

Le 14 janvier 1669, Mathurin Goyer (Dodier) épouse Barbe Lefebvre de La Croix à l'église Notre-Dame de Montréal.

Le couple Mathurin Goyer et Barbe Lefebvre ont 3 enfants : Gabriel décédé quelques jours après sa naissance, Catherine Barbe et Jacques. Au recensement de Montréal en 1681, on lit ce qui suit :

Mathurin Goyer (Dodier) 60 ans
Barbe Lefebvre 43 ans
Catherine Goyer (Dodier) 10 ans
Jacques Goyer (Dodier) 7 ans.