Ascendants de
Mathurin Goyer


Ascendants de notre ancêtre Mathurin Goyer (Gohier) dit Laviolette



Patronyme : Goyer, Gouyer, Gohier, Goguet, Goyet, Goier
Les noms de personnes font partie de notre patrimoine au même titre que les mots de notre vocabulaire (Albert Dauzat).

En 1539, François 1er signa l'édit de Villers-Cotterêts imposant, entres autres, la transmission héréditaire d'un nom et par voie de conséquence, la fixation de son orthographe. Tous les patronymes mentionnés ci-haut ont été utilisés et se retrouvent dans les contrats surtout en France.

Au Québec, le code civil du Bas-Canada, basé sur le code Napoléon, contenait les mêmes dispositions limitant le changement ou la correction de noms dans des cas exceptionnels et avec la permisison du tribunal ou du Parlement. Le nouveau Code Civil du Québec exige l'autorisation du directeur de l'État Civil ou du tribunal pour changer de nom (art. 57 et 58)

Le nom patronymique qu'on retrouve le plus souvent au Québec est Goyer ou Gohier.

Les ascendants de notre ancêtre Mathurin demeuraient à Tourouvre ou dans les villages
avoisinants : Herouardière, Bretonnière, Mesière, etc.



En 1644, Mathurin Goyer demeurait à Tourouvre au lieu de la Herouardière et il exerçait le métier de manoeuvre. Son père, Jacques Goyer, demeurait également à Tourouvre pratiquant le métier de meunier (1621) et de laboureur (1623). Jacques meurt vers le 7 juin 1627 au moment d'effectuer une vente.

Sa veuve, Mathurine, ou Matry Sauvage, épouse en secondes noces Jean Le Sage, à Tourouvre le 5 février 1630, en présence d'Antoine Durand, de Jean et de Guillaume Charron et de Jean Farin. Mathurine Sauvage demeurera successivement à Tourouvre au lieu de la Hérouardière, puis au lieu de Mesière (1638), à Boissy-le-Sac au lieu de Bisol (1644) et à Moulicent au lieu de Champron (1645).

Mathurine Sauvage est séparée de biens d'avec Jean Le Sage. Elle est la fille de Denis Sauvage et de Marie Geffray, baptisée à Tourouvre le 28 juin 1599. Ses parents se sont mariés à Tourouvre le 23 juillet 1598. Ils ont eu au moins 7 enfants dont 5 sont baptisés à Tourouvre.
1) Mathurine, mère de l'émigrant Mathurin
2) Nicolas, baptisé le 6 décembre 1601. Il épousa Jeanne Oubert le 1er juillet 1624 à la Ferté-Vidam. Il exerce le métier de chapelier à Lamblot en 1627. Il sait signer.
3) Toussaint, baptisé le 16 février 1604
4) Jeanne, baptisée le 5 mars 1605
5) Michelle, baptisée le 24 octobre 1607. Elle demeure à Saint-Saturnin de Chartres en 1645
6) Louise, mariée en 1636 à François Duret à Tourouvre
7) Denise, mariée à Denis Chevalier. Elle demeure en la paroisse de "Daunoy en Beaulce"

Marie Geffray est la fille de Marin et de Geffrine Bonnet, demeurant tous deux à Tourouvre. Denis Sauvage, grand-père de notre ancêtre Mathurin, est laboureur et demeure à Tourouvre au lieu de la Bretonnière puis au lieu de la Hérouardière. Il exerce la profession de marchand en 1604. Denis Sauvage a deux frères : Mathurin Sauvage, prêtre et Nicolas qui a un fils, Mathurin.

Notre ancêtre Mathurin Goyer dit Laviolette, a été baptisé le 23 décembre 1621 à Saint-Aubin de Tourouvre dans le Perche. Il a un frère, Jacques, baptisé le 11 novembre 1624 à Tourouvre.

Avant de partir pour la Nouvelle-France, Mathurin s'est marié avec Marguerite Febvrier ou Fournier. Il n'y a aucune trace de son épouse au Canada ni de leur fils Pierre baptisé le 14 janvier 1647.

André Bélanger
Novembre 2007