Considérations sur
les recherches généalogiques


La généalogie c’est la recherche de nos ancêtres. C’est la science qui a pour objet la recherche de l’origine et de la filiation des familles et des individus qui la composent.

Les recherches généalogiques peuvent paraître fastidieuses ou prétentieuses. Parler de nos ancêtres, rechercher nos origines et faire l’étude de la composition de notre famille au sens large nous aide à mieux nous connaître. C’est un désir bien légitime qui nous pousse tous, un jour ou l’autre, à en connaître davantage sur ceux qui nous ont précédés et dont nous descendons. Même avant d’écrire son histoire, l’homme primitif connaissait par tradition orale les Anciens. On peut donc affirmer que la généalogie est plus ancienne que l’histoire. Malgré ces exagérations, la généalogie n’a jamais cessé de progresser comme science jusqu’à nos jours.

La généalogie est Ascendante ou Descendante. Dans le premier cas, l’individu remonte dans le temps. Il retrace ses ancêtres en partant de lui-même. Dans le second cas, il tente de retrouver les descendants d’un ancêtre, par exemple à partir du premier arrivant en Nouvelle-France portant le nom patronymique. La plupart des généalogistes procèdent ainsi car il n’y a rien de plus légitime que de trouver l’ancêtre de qui on descend.

Une personnalité ne se résume pas dans la connaissance de ceux et celles dont elle descend. L’être humain est fait de matière et d’esprit. La transmission des caractères physiques est, en dépit des prétentions de la science, incompréhensible et celle des caractères spirituels et moraux l’est encore plus. Mais il n’en reste pas moins vrai que cet être incompréhensible est inséré dans la succession des composants qui l’ont précédé. Quelle que soit notre opinion philosophique sur l’importance relative de l’hérédité et de l’originalité individuelle, il est établi que chaque personne est le descendant physique et moral de ses ascendants. Notre souci est de connaître la vérité et de ne dire que des choses exactes. La recherche de nos ascendants est destinée à nous connaître mieux et plus exactement chacun de ceux dont nous descendons.

Grâce à tel ou tel détail de caractère que nous discernons en nous-mêmes, nous comprenons mieux le comportement ou le cheminement de vie de nos parents ou autres descendants. Parfois, il faut remonter à plusieurs générations pour découvrir certaines similitudes avec nous-mêmes. Après avoir retracé sa ligne directe, le chercheur veut en connaître davantage sur ses ancêtres et il étend ses recherches tant dans sa ligne paternelle que maternelle, remontant à ses grands-parents et les parents de ces derniers. Toutes ces recherches lui permettent de dresser un arbre généalogique ou un tableau plus complet de sa grande famille.

La généalogie historique devient souvent le but poursuivi par ceux qui font des recherches dans les archives, les livres d’histoire ou autres documents qui racontent la vie de nos ancêtres. Ces chercheurs passionnés passent de longues heures à faire revivre leurs ancêtres dans leur milieu de vie, leur contexte politique, économique, religieux et social dans le but de découvrir des similitudes avec eux-mêmes. En parvenant à faire parler le passé, on comprend mieux le genre de vie, les événements, les péripéties que vécurent nos ancêtres et les difficultés auxquelles ils ont été confrontés notamment durnat les longues années de guerre avec les Iroquois et les Anglais et l’abandon dont ils ont souffert après la conquête de le Nouvelle-France.

Le labeur, la ténacité, la volonté et le courage de nos ascendants doit nous servir de modèle et de stimulant pour continuer leur œuvre et leur désir de survivance au bénéfice de nos enfants et des générations futures. La généalogie peut être utile à d’autres sciences comme la médecine, la démographie, la sociologie, l’anthropologie, l’histoire, etc. La médecine se sert régulièrement de la généalogie pour dépister des maladies héréditaires propres à certaines familles ou à des groupes de personnes issues d’un même milieu. On a parfois recours à la généalogie pour expliquer certaines maladies mentales héréditaires ou dans le cas d’hérédité alcoolique, diabétique, déficiences cardiaques, etc. La généalogie peut également expliquer certains problèmes pathologiques ou même les cas d’hérédité tels que la couleur des cheveux, la forme du visage, du nez, la grandeur ou la petitesse physique, certains dons ou prédispositions naturels, certaines infirmités ou enfin la longévité dans certaines familles.

La généalogie sert aussi à fournir une foule de renseignements intéressants découlant des actes de baptême, mariage, sépulture, contrat de mariage, acte de vente, ou prêt, quittance, inventaire, etc. Heureusement, le Québec possède à ce sujet une banque de données très bien conservée depuis les premiers arrivants au pays et que la science moderne (internet ou autre) met à la disposition d’un vaste public de chercheurs ou autres personnes intéressées à parfaire leurs connaissances dans ce domaine. La compilation de ces documents d’archives ajoutée aux divers travaux de recherches de plusieurs générations de généalogistes chevronnées constitue pour le peuple québécois et pour tout autre intéressé un patrimoine très riche à transmettre aux générations futures.

André Bélanger