Qui était Nicolas Bélanger ?


Les héritiers de François Bélanger à la succession de la terre de Château-Richer
(Jacob, 22-04-1698)


1- Louis Bélanger, de la seigneurie de Bonsecours
2- Jacques Bélanger, de la seigneurie de Bonsecours
3- Barbe Cloutier, veuve de Charles Bélanger
4- Jean Cloutier, fils de Jean Cloutier et de Marie Martin, époux de Louise Bélanger
5- Simon Le Febvre, de la seigneurie de Neuville, tuteur des enfants de défunte Mathurine Bélanger, laquelle est décédée en 1698 et s’est mariée trois fois : Jean Maheu (18-10-1673), Antoine de Serres (2-10-1674), François Grégoire (26-10-1688)
6- Pierre Barrette, tuteur des enfants de feu Jean-François Bélanger et de Marie Cloutier
7- Jacques Bélanger au nom de sa sœur Charlotte qui épouse en premières noces Jean Langlois (19-10-1665) et en secondes Thomas Rousseau (1700)
8- Guillaume Guyon, comme procureur avec Geneviève Trépagny pour les héritiers de défunte Madeleine Bélanger mariée à Bertrand Chesnaye de Lagarenne
9- Louis Bélanger, au nom de sa sœur Marguerite, épouse en première noces d’Antoine Berson de Châtillon (19-11-1663) et en secondes noces de Louis Levasseur (13-12-1666)
10- Guillaume Ferté, fils mineur des défunts Geneviève Bélanger et de Guillaume Ferté dont le mariage a eu lieu en 1682 à Cap-Saint-Ignace. Louis Bélanger représentera le fils mineur qui décédera avant 1701 puisque ses parts, dans le partage de la terre de Château-Richer, seront redistribuées entre ses oncles et tantes. De même, les revenus de la terre de Cap-Saint-Ignace seront, lors de la vente à Jean Bernier en 1704, partagés entre les oncles et tantes, chacun pour un neuvième.

Les biens à partager dans la succession de Château-Richer

1- Les bâtiments menacés de ruine et qui consistent en une vieille maison, une grange et une étable. Les revenus de cette vente seront distribués entre les parties.
2- Les bestiaux, déjà vendus, dont la somme restante de 720 livres sera remise à Charles Aubert de Lachesnayes pour rembourser un emprunt par leurs parents François et Marie Guyon. Geneviève Trépagny se chargera de remettre ce qui lui est dû.
3- Des meubles en possession actuellement de Louis et de Jacques Bélanger vendus à Louis Bélanger pour le prix et somme de 100 livres.
4- Une vache que Louis Bélanger devra payer aux autres cohéritiers ou remettre les revenus de la vente à Charles Aubert de Lachesnayes.
5- Une terre de six arpents, neuf perches et cinq pieds de largeur sur le fleuve et sur une lieue et demie de profondeur, laquelle a été mesurée par Jean Le Rouge. Neuf héritiers auront six perches et trois pieds de largeur qui totalise 55 perches et neuf pieds. Le dixième recevra le restant de 69 perches cinq pieds, soit 13 perches et trois pieds, à prendre le long de la rivière (Verreau) qui joint les terres de Claude Gravelle (lot 57). (Une perche égale 18 pieds).

Achat par Louis Bélanger des parts de ses frères et sœurs pour la seigneurie de Bonsecours

Notaire Cohéritiers
Chambalon
23-10-1702
Marie-Madeleine. Vente de droits successifs mobiliers et immobiliers; par Joseph Petit dit Bruneau et Marie-Madeleine Chesnaye, son épouse, de la ville de Trois-Rivières, à Louis Bélanger, habitant de la seigneurie de Bonsecours, Côte-du-Sud. Chambalon
25-10-1702 Marie-Madeleine. Vente de droits successifs mobiliers et immobiliers; par Pierre Lemaistre, époux actuel de Marie-Anne Chesnaye, de la ville de Trois-Rivières, à Louis Bélanger, habitant, de la seigneurie de Bonsecours, Côte-du-Sud.
Genaple
22-10-1703
Charles. Vente de la moitié du fief de Bonsecours; par François Bélanger, seigneur en partie du fief de Bonsecours et Catherine Voyer, son épouse, de la côte de Beaupré, paroisse de L’Ange- Gardien (sic), tant en leur nom que faisant et se portant pour Charles Bélanger, Étienne Content et Marie Bélanger, son épouse, Denis Constantin et Barbe Bélanger, son épouse, Claude Bouchard et Madeleine Bélanger, son épouse, et Anne Bélanger, sœur et cohéritière desdits Bellenger frères et sœurs susnommés, à Louis Bélanger, leur oncle. Prix : 1500 livres.
Lacetière
16-10-1706
Jean-François. Vente de parts dans le fief et seigneurie de Bonsecours; par François Bélanger et Ignace Bélanger, habitant, de la seigneurie de Bonsecours, frères, à Louis Bélanger, propriétaire de la seigneurie de Bonsecours et Marguerite Lefrançois, son épouse, leur oncle. Prix : 20 livres chacun.
Lacetière
07-11-1707
Jean-François. Vente de droits successifs et immobiliers; par Charles Bélanger, du Port Jolly, Côte-du-Sud, et Alexandre Gagnon, habitant, de la Côte-du-Sud à l’îlet St Jean, à Louis Bélanger, seigneur et propriétaire de la seigneurie de Bonsecours et Marguerite François, son épouse. Prix : 20 livres à chacun
Lacetière
07-11-1707
Louise. Vente de droits et prétentions dans le fief et seigneurie de Bonsecours par Jean Cloutier et Louise Bélanger, son épouse, de la seigneurie de Beaupré, à Louis Bélanger, seigneur et propriétaire du fief et seigneurie de Notre-Dame-de-Bonsecours.
Lacetière
08-11-1707
Marguerite. Vente de tous droits et prétentions dans fond et propriété de la seigneurie de Notre-Dame-de-Bonsecours; par Pierre Duroy et Marguerite Levasseur, son épouse, tant pour eux que pour Jean François Levasseur, Louis Levasseur, Charles Levasseur et Thérèse Levasseur, frères et sœurs, à Louis Bélanger, seigneur et propriétaire du fief et seigneurie de Notre-Dame-de-Bonsecours. Prix : 100 livres.
Michon
28-02-1722
Jacques. Vente des droits seigneuriaux de la part de François (29 ans), de Jacques et de Marianne (26 ans). Prix : 25 livres chacun. Leur part est égale à 1/5 chacun.
Pinguet de Vaucour
05-03-1731
Mathurine. Vente à Pierre Bélanger, fils de Louis, de prétentions dans la seigneurie de Notre-Dame-de-Bonsecours; par François Anger et Marie-Madeleine Deserre, son épouse, de la seigneurie de Neuville, comme fondé du pouvoir de François Grégoire, par Léonard Faucher et Marie-Angélique Deserre, son épouse, de Saint-Ours ou Contrecoeur, par Charles Maufait et Marie-Thérèse Grégoire, son épouse, à ce présente et acceptant Marguerite Lefrançois. Prix : 78 livres deux sols et six deniers.
Geneviève, mariée à Guillaume Ferté ou Frete (PRDH). Elle décède le 19 août 1699, deux jours après la mort de Jacques. Son fils Guillaume, né le 21-09-1684, décède lui aussi le 19-08-1699. Comme Geneviève et Guillaume Ferté n’ont plus d’héritiers lors de la succession de Bonsecours, Louis n’aura pas à racheter leur part. Par ailleurs, les frères et sœurs de Geneviève seront bénéficiaires en 1704 de la terre de Vincelotte.
Charlotte-Françoise Décès avant le 11-10-1707. Nous n’avons retracé aucun acte notarié de vente de biens successifs.

Référence : « François Bélanger à Beauport », L'Ancêtre, numéro 277, volume 33, hiver 2007, p. 119-132.

<< Page précédente